L’équipe pédagogique

Des facilitateurs

Elle est là pour accompagner les élèves dans l’approfondissement de leurs passions s’ils le souhaitent, afin qu’ils apprennent ce dont ils ont besoin pour assouvir leur curiosité naturelle et leurs besoins. Les membres de l’équipe pédagogique mettent donc à disposition des élèves leurs expériences, leurs compétences et leurs savoirs-faire. Ils sont là si les élèves demandent de l’aide, afin de chercher des ressources utiles à la réalisation de leurs projets. Chaque moment de la journée sera propice à l’échange et au partage avec l’équipe pédagogique et permettra aux élèves de s’intéresser à des individus riches en de multiples facettes.

Les élèves bénéficient d’un accompagnement personnalisé à 100% ce qui leur permet d’entrer dans la vie pleinement outillés pour contribuer à une société en pleine révolution à l’ère du numérique.

L’équipe pédagogique est aussi là pour relier les apprentissages de chacun au socle commun demandé par l’éducation nationale à 16 ans. Elle accompagnera également les élèves ayant le projet personnel de passer certains diplômes.

L’équipe pédagogique est aussi là pour instaurer le cadre de fonctionnement démocratique. Le rôle des membres du personnel est essentiel car ils gomment les rapports de domination toujours largement répandus aujourd’hui entre adultes et enfants, à notre sens nuisibles pour l’apprentissage de la confiance en soi et de la prise d’indépendance. La mission de chacun des membres est d’établir et de protéger la culture de liberté, d’égalité et de respect dans l’école, pour y créer un espace de sécurité au sens large (physique, psychologique et sociale), terreau essentiel permettant aux apprentissages d’éclore naturellement.

Afin de réduire les coûts au maximum, nous avons choisi de nous investir dans l’école au maximum. Ainsi, nous prévoyons à terme d’embaucher un salarié à temps plein, mais le reste de l’équipe de facilitateurs sera composé d’un roulement de certains volontaires complètement en phase avec la philosophie de l’école démocratique. Ces facilitateurs sont impliqués dans le projet depuis sa conception ou presque, et tous les facilitateurs qui auront participé à une immersion au sein d’une autre école démocratique en fonctionnement.

On nous questionne souvent sur le rôle des membres du personnel : à quoi servent-ils si les enfants sont libres ? Cette question vient d’une difficulté d’imaginer qu’un salarié dans une école peut avoir un autre rôle que de présenter des informations aux élèves. Le rôle du personnel est absolument essentiel, et s’il fallait prioriser :

  1. Ils établissent et garantissent la culture de liberté, d’égalité et de respect. Le climat sécure de l’école est le terreau essentiel permettant aux apprentissages d’éclore naturellement.
  2. Ils sont les garants de la philosophie de l’école, permettant à chaque personne de jouir de sa liberté totale d’instruction quel que soit son âge, et du même respect que l’on accorde aux adultes.
  3. Ils sont responsables de la gestion administrative d’une organisation autogérée d’une grande complexité, nécessitant une certaine rigueur et agilité. Ils doivent notamment assurer des rôles pour lesquels aucun élève n’est compétent ou volontaire pour s’engager.
  4. Tout comme les élèves, ils mettent à disposition leur expérience et leur savoir lorsqu’ils partagent des centres d’intérêts avec d’autres. Lorsqu’on leur demande leur aide, ils apportent leurs compétences, leur savoir et leur méthodologie afin de chercher des ressources utiles à la réalisation des projets menés par les élèves.

C’est l’histoire de parents qui cherchaient à laisser vivre simplement leurs enfants, sans conformisme, sans obligations autres que celles d’être rendus responsables de leurs choix. Des parents rejoints par des individus en marche sur le chemin de la communication non-violente, l’écoute et l’empathie, en quête d’un monde différent pour demain. Des individus qui décident de construire une école innovante pour que chacun puisse vivre ses apprentissages dans un cadre sécurisant et démocratique. Au fil des réunions, des formations, des chantiers et des défis relevés ensemble, une véritable équipe s’est formée, unie et solidaire, où l’intelligence collective a toute sa place. Une équipe qui vit en premier lieu en son sein les valeurs de bienveillance, de confiance, de responsabilité qu’elle souhaite mettre en oeuvre dans l’école.

Présentation

pat portrait

Patrick Sorrel

Professeur de philosophie au lycée, j’adore chercher à comprendre et à relier les points de vue différents, les croyances. Mais les choses de l’esprit ne sont pas les seules à trouver grâce à mes yeux : j’aime aussi bricoler, réparer, construire, inventer, imaginer ce que l’on peut faire à partir de la matière ; et je me passionne pour tout ce qui redonne au corps son réel champ d’action : la danse, la méditation, le yoga…

Épris de liberté, je suis à la recherche d’authenticité et de fluidité : comment être vraiment moi-même, et non pas celui que l’on voudrait que je sois? Comment accueillir ce qui vient me nourrir dans l’instant, chaque expérience nouvelle ?

Mes motivations ? Offrir à ceux qui ne trouvent pas leur place dans le système éducatif classique une réelle envie d’apprendre, d’évoluer, de se construire. Créer une expérimentation qui puisse servir de modèle pour les générations qui viennent, et en finir avec le “on ne peut pas changer le système”. Créer des ponts entre le publique et le privé, afin que chacun évolue au contact de l’autre. Redonner à l’enfant la place qu’il mérite dans son apprentisage, et la liberté de devenir qui il est.

Cath portrait

Catherine Silvestre Tello

J’ai commencé à réfléchir activement à mon rôle de parent lorsque mon premier enfant est né en 2014. Comment l’accompagner dans le respect de son rythme et de ses besoins physiologiques ? Au fil des lectures, il m’a semblé comme une évidence qu’il était naturel de donner à mes enfants la place suffisante pour qu’ils puissent exister par eux même et non pas simplement subir ce qu’on disait qu’il valait mieux pour eux : concept du continuum ; replacer l’enfant dans une relation d’égal à égal où il apprendrait de son environnement naturellement ; apprentissages autonomes qui démarrent spontanément et s’épanouissent grâce à la curiosité et l’enthousiasme naturel de chacun. Je suis depuis passionnée par cette nouvelle dimension à l’éducation et porte l’envie de faire découvrir à tous la possibilité de considérer l’enfant et les apprentissages autrement que ce que la société voudrait nous faire croire.

Mes motivations ? Ce que j’ai vraiment envie de partager à l’Atelier des Possibles, c’est la vie. Partager mon enthousiasme à m’engager dans des projets qui me passionnent. Partager le fait que l’on peut tous aller au bout de ce qui nous anime, même si on n’y connait pas grand-chose au départ. Apprendre à gérer un projet, réaliser des techniques sur ordinateur, construire des expériences, échanger des idées pour appréhender notre monde si complexe.

fanny portrait

Fanny Fernandez

Assistante sociale, j’ai à cœur l’ouverture à l’autre et le respect du chemin de chacun. J’aime les découvertes faites en nature. Passionnée face à mon « métier » de maman, ma vie prend des couleurs bien différentes !

Mes motivations ? J’ai envie de proposer aux enfants des outils pour vivre en société, pour égayer leurs relations via la communication non-violente et la bienveillance, de leur offrir un cadre d’apprentissages ouvert et respectueux de leurs motivations et aspirations, de les accompagner au quotidien dans leurs découvertes, et de les voir épanouis dans ce qu’ils vivront !

thyf portrait

Thyfanie Hervé

Maman à l’âge de 21 ans, je me suis retrouvée très vite confrontée aux limitations du système d’éducation globalement proposé et mis en place dans la société, qui ne permettait ni à moi ni à ma fille de nous épanouir. J’ai du partir à la recherche d’informations pour comprendre mon rôle en tant que mère et ce que j’ai découvert m’a passionné. Tant de possibilités merveilleuses, de méthodes, de structures et pédagogies alternatives pour offrir à nos enfants des espaces pour un développement heureux !

Moi qui avais suivi le système scolaire traditionnel, non sans y avoir été malmenée, j’avais trouvé ma place dans des filières plus manuelles, en commençant par la cuisine, puis en me tournant vers la coiffure pour pouvoir adapter mon travail à ma vie de future mère. Suite à toutes ces découvertes sur l’éducation, j’ai effectué un nouveau changement de voie pour travailler à l’accompagnement et à l’adaptation du public handicapé au sein des écoles.
Puis j’ai voulu approfondir et développer mes compétences dans ces domaines en suivant différentes formations, notamment les trois modules de base de CNV. Lorsque j’ai découvert le projet de l’Atelier des Possibles, je m’y suis naturellement impliquée pour participer à cette dynamique commune d’un projet d’éducation novateur qui respecte le rythme et les aspirations de l’enfant. Avec cet objectif en tête, j’avais d’ailleurs déjà décidé de proposer à ma fille l’instruction en famille.

Mes motivations ? Puisque c’est par l’éducation que l’on transforme la société et que je crois en la possibilité d’un futur plus noble, il me semble nécessaire de faire également mon possible pour permettre au plus grand nombre d’enfants d’avoir accès à un système d’apprentissage sain et efficace ou l’enfant peut prendre toute la place qui lui est due en tant qu’être humain.

 

Marie portrait

Marie-Laure Coumes

Passionnée par le design et la création, je suis designer dans le mobilier d’agencement commercial, et plasticienne autour du spectacle de rue et de la déambulation. De par mon cursus et mon expérience dans des domaines variés, je souhaite apporter mes connaissances en histoire de l’art et mes compétences en matière de créativité et de techniques artistiques, comme la peinture décorative ou la création graphique informatique en 3D.

J’ai donc très à cœur de partager à l’Atelier des Possibles toutes ces formes de création qui m’animent, du tricot à la peinture en passant par la couture ou la modélisation en volume avec des matériaux variés.

Mes motivations ? Apporter ma présence et mon accompagnement aussi bien dans mes domaines de compétences que pour accompagner un projet qui me passionne. Proposer aux futurs membres un espace humain, vecteur d’épanouissement, en lequel je crois beaucoup.

damien portrait

Damien Rivollier

Actuellement ingénieur en informatique, mais aussi précédemment professeur de mathématiques pendant 5 ans et animateur de formations en Communication Non-Violente les week-end, j’ai déjà eu la chance de goûter à plusieurs activités très variées. J’ai compris à travers ces expériences que ce qui m’animait profondément et me faisait vibrer avait trait à la transmission, à la communication et à la création d’un lien authentique et riche entre les personnes. Ayant également la chance d’être papa de deux jeunes garçons, j’ai découvert avec bonheur une nouvelle façon d’être parent, empreinte de bienveillance, d’écoute et de présence. De fil en aiguille, cela m’a fait prendre pleinement conscience que l’innovation était possible en matière d’éducation.

Ce que j’aimerais apporter à l’Atelier des Possibles : mes compétences en sciences en général et en informatique en particulier ; la connaissance de soi, de ses émotions, de ses besoins ; le plaisir de jouer ensemble ; mon amour de la nature ; le théâtre et l’improvisation ; de l’empathie, de la confiance et l’accueil inconditionnel de chacun et chacune.

Mes motivations ? Offrir aux enfants et adolescents la chance de développer pleinement leurs propres talents, pour qu’ils puissent aux-même les offrir au monde. Créer un cadre qui, en plus de l’acquisition de savoir-faire, soit propice à l’éclosion des savoir-être : responsabilité, autonomie, créativité, esprit d’initiative ne peuvent grandir en chacun que si on les cultive au quotidien. Permettre à tous les membres de faire l’expérience d’une autre façon d’être ensemble,de communiquer, de collaborer et ainsi de faire confiance à l’intelligence collective.

 

Noemie portrait

Noémie Thery

Vingt-huit ans, originaire du Nord et globe-trotteur à la retraite, je suis actuellement professeur d’anglais dans le milieu professionnel. En quête d’alternative au mode d’éducation et d’apprentissage depuis la fin du lycée, j’ai rejoint l’Atelier des Possibles après avoir dévoré les écrits de A.S Neil, Daniel Greenberg et Peter Grey. J’adore découvrir, échanger, apprendre et j’aimerais partager ces passions au sein de l’école notamment à travers les langues, la musique, le rire et le jeu.

Mes motivations ? Faire partie d’un groupe multi-âge, apprendre des autres et cheminer ensemble dans la découverte. Il me tient à cœur de pouvoir apporter à ceux qui le souhaitent ce que je n’ai pas eu moi même dans ma scolarité : un espace où chacun est maître de ses apprentissages.

anne-Laure portrait

Anne-Laure Hank

Issue d’une grande école de commerce, j’ai « réussi » ma scolarité en élève modèle, comme on l’entend dans notre société. Pourtant, après avoir travaillé plusieurs années dans les ressources humaines, j’ai eu le sentiment de m’être oubliée en route, comme si ma vie ne m’appartenait pas, ayant répondu aux attentes que l’on avait pour moi et non à mes véritables aspirations. J’ai arrêté mon activité professionnelle à la naissance de mes filles en 2013 et 2015 et je me suis enfin autorisée à quitter la grande route pour emprunter mon propre chemin.

Je me suis ainsi prise de passion pour les questions liées aux différents modèles éducatifs notamment au travers de mon apprentissage de mère au quotidien. Récemment formée à la pédagogie Montessori, j’ai la conviction que l’on sous-estime les capacités de l’enfant à penser par lui-même et à faire ses propres choix en le plaçant sous la houlette de l’adulte. Par ailleurs, je constate que l’homme moderne se déconnecte peu à peu du rapport à la nature, à la terre et au temps qui passe, trop occupé à atteindre les objectifs artificiels de productivité que nous impose le système dans lequel nous vivons.

Pour toutes ces raisons, j’adhère à la philosophie proposée par l’Atelier des Possibles et à son fonctionnement dans lequel l’adulte est présent en tant que guide, et non en tant que maître d’apprentissage sur un rythme imposé et souvent effréné. J’ai à cœur de vivre cette approche au sein de l’école, dans un cadre bienveillant, et de partager mes centres d’intérêts que sont le sport, la nature, le jardinage ou encore la cuisine.